Bienvenue

Bienvenue sur le site du partenariat PNUD et le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme

Le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme (GFATM) est un partenariat public-privé qui a joué un rôle crucial dans les efforts mondial de relever avec succès les trois maladies. Dans les 10 années depuis sa création, le Fonds mondial a permis d'amasser plus de 20 milliards de $US a fin de cofinancer des programmes à grande échelle de prévention, de traitement et de soins dans plus de 150 pays. Ces investissements ont généré des résultats impressionnants, contribuant de manière significative au progrès mondial vers OMD6.

 

Le partenariat PNUD Fonds mondial

Le Fonds mondial atteigne ses objectifs à travers un large éventail de partenariats, notamment avec la famille des Nations Unies. La relation du Fonds mondial avec le PNUD est une composante essentielle de ce partenariat, avec un accent sur trois objectifs interdépendants:

 

  1. Soutenir la mise en œuvre en agissant comme Récipiendaire Principal temporaire (PR) du Fonds mondial dans les pays en développement confrontés aux défis exceptionnels et / ou situations d'urgence complexes;
  2. Développer la capacité des entités nationales à prendre en charge la gestion des programmes du Fonds mondial, dès que les circonstances le permettent, ou pour améliorer leur performance alors qu'ils sont déjà en service comme PR, et
  3. Renforcer la qualité des politiques et programmes du Fonds mondial concernant le travail, tant au niveau national et mondial, en ligne avec le rôle du PNUD en tant que co-sponsor de l'ONUSIDA et des mandats de base du PNUD en matière de gouvernance et de développement des capacités.

 

PNUD soutient actuellement la mise en œuvre en agissant comme PR temporaires dans 29 pays, avec plus de 60  subventions  d'une valeur totale  de plus de  1 milliard $ US. Depuis le début du partenariat en 2003, le PNUD a géré environ 10 % du total des décaissements du Fonds mondial, surtout dans des pays aux contextes particulièrement difficiles. Malgré les circonstances difficiles dans les pays où le PNUD sert comme PR intermédiaires, les évaluations de performance globale des subventions gérées par le PNUD dépassent désormais la moyenne des subventions gérées par PR dans les pays où les circonstances sont relativement moins difficiles et impliquent moins de risques. Dans les pays où le PNUD est ou a été au le PR, plus de 47 millions de personnes ont été atteintes par les services de prévention, plus de 32 millions de cas de paludisme ont été traités, et plus de 774.000 personnes sont actuellement sur la survie thérapie antirétrovirale.

 

Le développement des capacités

Travailler dans ces environnements complexes, il n'est pas surprenant que le PNUD rencontre un certain nombre de défis programmatiques et opérationnels. Il s'agit notamment de: (i) L'acquisition et la gestion de chaîne d'approvisionnement des produits de santé sensibles au temps et à sauver la vie ; (ii) le développement des capacités des entités nationales à prendre le relais comme PR, souvent sans financement dédié à ce travail ; (ii) le recrutement et la rétention du personnel du projet qualifié; (iv) la gestion et le suivi des sous-récipiendaires (SR) face aux contraintes de capacité ; et (v) le suivi et de rapports sans données de base adéquates et de systèmes nationaux en place. Tous les efforts sont faits pour relever ces défis et gérer les risques dans la mise en œuvre des subventions.


Le rôle du PNUD PR est un arrangement provisoire qui dure jusqu'à ce qu'une ou plusieurs entités nationales - les organisations gouvernementales et / ou non-gouvernementales (ONG) - sont prêts et capables de prendre en charge la mise en œuvre de subvention. Le PNUD a pleinement remis le rôle de PR aux entités nationales dans 12 pays. Il est en train de le faire dans neuf autres pays pour au moins une subvention. Par ailleurs, ce travail se prolonge au-delà des pays où le PNUD sert le PR intermédiaires; dans huit autres pays le PNUD a contribué à renforcer la capacité des futurs et actuels SR nationales à gérer et à mettre en œuvre les programmes financés par le Fonds mondial. Le travail de développement des capacités se concentre sur la gestion des programmes, la gestion financière et des systèmes de suivi et évaluation, de passation des marchés et la gestion de la chaîne d'approvisionnement, ce qui favorise à long terme l'appropriation nationale et la durabilité.


Cliquez ici pour plus d'informations sur l'approche du PNUD au développement des capacités.

Le guide en ligne pour le développement des capacités pour les bénéficiaires de subventions du GFATM traite en détail à chaque étape le processus de renforcement des systèmes de santé.